Publié le
Explications de vote

Pénurie de médicaments — comment faire face à un problème émergent

Les pénuries de médicaments ne sont un problème ancien dans l’Union européenne, en constante augmentation, et dont la pandémie de COVID-19 n’a fait qu’illustrer l’ampleur. Ainsi, pour le seul cas français, le nombre de pénuries de médicament en 2017 était 12 fois plus élevé que par rapport à 2008.
Cette pénurie résulte d’une perte de l’outil productif en Europe, notamment concernant les principes actifs (80 % sont produits en dehors de l’Union, essentiellement en Inde et en Chine). Pour illustrer cette perte de l’outil productif il faut savoir que pour la seule France, en 1990, il y avait 349 usines identifiées le territoire français; en 2017, il n’y en avait plus 247. La majorité des sites restants ont été transformés en sous-traitants dépendants de la livraison des principes actifs. Cette situation est le fruit d’une stratégie délibérée des laboratoires pharmaceutiques pour augmenter leurs profits.
Ce rapport a certes le mérite de pointer du doigt la nécessité de relocaliser la production de médicaments mais il fait l’impasse sur la responsabilité des laboratoires pharmaceutiques dans cette situation. Face à une telle impasse sur l’origine du problème, je ne peux pas approuver ce texte et préfère m’abstenir.